Ce mois ci une douceur sucrée....

 


 

Tarte tatin au sirop d’érable

« Ce jour-là, un peu désœuvré, je rangeais ma cave et retournais mes bouteilles. J’étais tombé sur quelques bouteilles d’Imagine 2009, de celles que j’avais prévu de n’ouvrir que pour mes amis, à mon enterrement… Mais bon, c’est bien d’en ouvrir une de temps en temps pour voir comment ça évolue…

J’ère dans la maison la bouteille à la main… un coup d’œil vers la corbeille à fruits… je regarde dans un placard… j’ouvre le frigo…

Et pourquoi pas une tarte tatin ?  »

 

… mais pas que !

 

Il ne m’en voudra pas, je vais faire une tarte tatin selon un Québécois un peu fou qui s’appelle Martin Picard.

 

15h00 : je dépose délicatement ma bouteille de Montlouis liquoreux au frais, et je sors 100g de beurre non salé, 25 cl de sirop d’érable (le reste d’un beau flacon ramené du Québec tout récemment) et 300g de pâte feuilletée de mon boulanger (tant pis pour la tarte aux poireaux de demain !).

 

15h05 : j’épluche 7 pommes de reinette, je les coupe en 2 et je les évide.

 

15h15 : je fais fondre le beurre dans le sirop d’érable, à petits bouillons dans une poêle qui pourra recevoir mes 14 ½ pommes côte à côte.

 

15h20 : je dépose les ½ pommes dans le sirop d’érable en ébullition, arrondi extérieur dans le fond… 2 mn puis je les retourne à plat dans la poêle pour 5 mn de cuisson à feu doux.

 

15h27 : je dépose délicatement mes ½ pommes dans le moule « qu’est fait pour » (diam.23 cm x 6 cm de haut), l’arrondi extérieur des pommes dans le fond, et je verse le sirop chaud dessus.

 

15h30 : je laisse refroidir, pendant que j’abaisse la pâte feuilletée.

 

15h35 : je dépose mon abaisse sur les pommes, en veillant à glisser le rebord de la pâte entre le bord du moule et les ½ pommes, avec une cuillère en bois.

 

15h36 : je mets l’ensemble dans mon four chaud (sur gâteau, pas sur tarte !), 10 mn à 210°C pour commencer puis 40 mn à 180°C.

 

16h26 : je sors le plat du four, mais le sirop manquera peut-être un peu de réduction. Donc je pose mon moule sur le gaz, feu moyen, pendant quelques minutes.

 

16h30 : je renverse la Tatin sur une assiette et je la coupe en 4 pour qu’elle refroidisse en même temps à cœur et au bord.

 

16h35 : je sors ma bouteille de Liquoreux que je carafe ; car cette Gourmandise de Chenin le mérite bien.

 

Tout à coup, 3 amis sont là comme par enchantement ! Et nous nous installons !

 

Cuisiné quelque part chez moi en mars 2014, par gourmandise.

 

« Comment ? …  Vous n’avez plus d’Imagine 2009 ?  …  … oh, ben c’est ballot ! »



 

.